Retourner à la liste

Trente coureurs habitués aux chaussures ont couru à 10km/h dans des conditions chaussées et pieds nus dans un ordre aléatoire. La vitesse d'application de la force d'impact moyenne et instantanée ont été calculées. Vingt participants ont démontré une transition automatique vers une attaque autre que le talon pendant la course pieds nus, alors qu'un atterrissage variable a été observé chez 10 autres participants. En comparaison avec la course en chaussures, les forces d'impact pendant la course pieds nus étaient réduites de façon significative (p<0,021).

Opinion: La proportion de coureurs ayant automatiquement changé de technique en enlevant leurs chaussures est assez représentatif de la réalité. En ce qui concerne les 10 autres, il arrive souvent qu'un patron de pose du pied au sol irrégulier (inconstant entre l’attaque AP et Talon) soit observé chez ceux non-habitués à la course pieds nus (recherche de protection sur des habitudes ancrées). Ils tend par contrent à se régulariser vers une attaque mi-pied ou avant-pied après une certaine pratique. Peut-être ceux-ci ont-ils besoin de conseils additionnels dans la clinique (ex: courir en faisant moins de bruit) afin de réduire leurs forces d'impact?