Retourner à la liste

Quatorze coureurs masculins attaquant du talon qui n'avaient jamais couru avec des chaussures minimalistes ont été testés à 3,35m/s sur un tapis roulant pendant 10 minutes. Les données cinétiques et cinématiques ont été collectées lors de la première minute et après les 10 minutes de course avec 2 conditions de chaussures (Nike Pegasus vs. Nike Free 3.0). Le port de chaussures minimalistes n'a apporté aucun changement dans la longueur ou la fréquence des pas. Lors de l'attaque au sol, les coureurs en chaussures minimalistes avaient une plus grande flexion du genou (p=0,001) et un angle de dorsiflexion de la cheville plus élevé (p=0,025), ainsi qu'un peak d'impact vertical et un «vertical loading rate» plus élevé (p=0,017 et p=0,000), respectivement.

Conclusion: la course en chaussures minimalistes semblerait augmenter les charges au membre inférieur comparativement à des chaussures traditionnelles, du moins à court terme.

Opinion : Les auteurs se questionnent à savoir si le port de chaussures minimalistes est assez efficace pour apporter un feedback sensitif amenant des comportements de modération d'impact similaires à la course pieds nus. C'est une question légitime, bien que la chaussure utilisée dans l'étude ne soit pas la chaussure la plus minimaliste sur le marché... cote TRC de 72%. Une étude de Bonacci et al.(2013) a aussi utilisé des Nike Free 3.0 et rapporté que la biomécanique ne mimait pas la course pieds nus, même après une période d'accoutumance de 10 jours, alors que Squadrone et al.(2009) ont plutôt trouvé que des Vibram FiveFingers (cote TRC=90%) induisaient un changement d'attaque au sol pour se diriger sur l'avant-pied en plus de réduire les forces d'impact.

Nous croyons que pour induire un changement dans la biomécanique, il faut viser au moins 75% de cote TRC. En fait, plus la chaussure a une cote TRC élevée (plus elle est minimaliste) plus vos chances de courir avec une biomécanique protectrice (mimant le pied nu) sont élevées… Il restera par contre toujours des exceptions dans les 2 camps : ceux qui attaquent fortement du talon en FiveFinger, et ceux qu’un changement subtil occasionne un bouleversement de leur biomécanique!