Retourner à la liste

Le fait d'augmenter la cadence de pas à 110% de la cadence préférée a réduit les forces appliquées à la fémoropatellaire de 14%. Les forces appliquées à la musculature de la hanche, du genou et de la cheville étaient aussi réduites au milieu de la phase d'appui avec une cadence augmentée.

Opinion: Données très intéressantes d'une étude utilisant la dynamique inverse. Le fait d'augmenter la cadence de pas de coureurs ayant un SFP étant cliniquement efficace la majorité du temps, il est bon d'avoir des données objectives expliquant les mécanismes qui sous-tendent le succès clinique.