Retourner à la liste

L'analyse de la pose du pied au sol lors d'une course de 50km de trail a révélé que 85,1% des coureurs avaient une attaque du talon (avant l’état de fatigue : à 8km). Aucune interaction entre le sexe et l'attaque au sol n'a été observée, alors que ceux portant des chaussures minimalistes attaquaient moins souvent du talon et semblaient plus performants. Aucune interaction n'a été constatée entre l'attaque au sol et la performance.

Opinion: La prévalence d'attaqueurs du talon rapportée dans cette étude est moindre que celles rapportée dans les courses sur route. Probablement que la variété dans le parcours y est pour quelque chose, même si les auteurs ont contrôlé cet aspect en se positionnant dans une ligne droite sans pente lors de la collecte de données. Une autre question revient sans cesse : les coureurs plus performants l’étaient-ils parce qu’ils portaient des chaussures minimalistes (causalité) ou ils portaient des chaussures minimalistes parce qu’ils étaient plus performants (corrélation)? Y aurait-il un peu des deux pour la majorité des coureurs?