Retourner à la liste

19 coureurs (attaquant du talon) et 18 coureurs (attaquant de l’avant-pied) effectuaient une course sur tapis roulant avec les 2 patrons de course à 3.0, 3.5 et 4.0 m/s. Aucune différence n'a été détectée dans le VO2 ou %CHO lorsque le patron habituel était utilisé. L'attaque talon était plus économique que l'avant-pied à des vitesses lentes et moyennes chez les attaqueurs du talon, mais pas chez les attaqueurs avant-pied. À vitesse élevée, le VO2 était plus élevé en attaque avant-pied que talon, mais pas le %CHO. Les résultats suggèrent que l'attaque avant-pied n'est pas plus économique que l'attaque talon.

Opinion: Intéressant de constater que les auteurs ont publié l'angle de la cheville au point de contact au sol. L'angle moyen chez les attaqueurs du talon était de 7.6-8.3 degrés lors de l'attaque talon et de 6.1-7.5 chez le groupe d'avant-pied lors de la condition attaque du talon. Cet angle est très différent des attaques talon que l'on voit chez les coureurs récréatifs portant des chaussures absorbantes. Dans cette étude, tous les coureurs devaient porter des chaussures New Balance RC 550 (chaussures de compétition, relativement minimalistes), ce qui explique peut-être cet angle relativement bas. De plus, les coureurs couraient en moyenne 46 km/sem, ce qui explique probablement que chaque groupe de coureurs était plus efficace dans son patron habituel. Est-ce vraiment grave d'attaquer du talon si l’angle pied-sol est minimal?