Retourner à la liste

Fiche technique

Fiche technique

Exercices de renforcement

Le renforcement des muscles du pied peut être pratiqué chez les coureurs qui ont un pied qui s'écrase exagérément lors de la mise en charge ou chez ceux qui tentent de se sevrer de leurs orthèses plantaires.

Exercices de renforcement

Exercices de renforcement

Les problèmes de tendon d'achille et les périostites sont très fréquents chez le coureur de moyenne distance. Une des meilleures façons de prévenir ces pathologies est de renforcer ses tendons par l'exercice "drop down".

Exercices de renforcement

Vidéos

Exercice renforcement du pied

Cet exercice permet de renforcir les muscles intrinsèques du pied (les petits muscles dans le pied et ceux en-dessous du pied). Ces exercices sont excellents pour supporter activement l'affaisement des pieds hypermobiles. Ils sont aussi un bon outil dans le traitement des fasciapathies plantaires (aussi appelées fasciites ou aponévrosites plantaires). Une autre bonne utilité de ce type d'exercice est de stimuler la musculature endormie et affaiblie par l'utilisation d'orthèses plantaires ou de chaussures traditionnelles absorbantes et rigides et à talon surélevé. Intégrez-les donc dans une transition vers le minimalisme ou le sevrage d'une orthèse. Bons exercices... et surtout bonne connection entre vos muscles et votre cerveau!

 

Renforcement excentrique tricep sural

Voici l'exercice de choix pour le traitement des tendinopathies achiléennes (aussi appelées tendinite ou tendinose d'Achille). Cet exercice excentrique pourra être pratiqué 2 fois par jour, 3 séries de 20 à 40 répétitions. Une progression de difficulté est aussi proposée pour augmenter l'exigence ou rendre l'exercice plus fonctionnel. Cet exercice peut aussi être pratiqué pour les périostites / shin splint, les tendinopathies des péroniers et du tendon du tibial postérieur et les fasciapathies plantaires (fasciite).

 

Taping fasciapathie plantaire

Voici une bonne façon de diminuer la douleur originant d'une fasciapathie plantaire. Ce taping neuro-proprioceptif n'a pas de réel effet de support mécanique mais aide le support actif de la pronation (perception proprioceptive du mouvement de pronation) et interfère avec la sensation de douleur originant du pied (théorie du portillon). Les règles de base de l'application d'un taping neuro-proprioceptif restent les mêmes : peau propre, pas d'allergie à la colle, coins ronds, ne pas toucher à la colle, application 4 jours, ...