Retourner à la liste

3 meilleurs exercices de renforcement pour un coureur

Les 3 exercices de renforcement les plus efficaces pour travailler les muscles les plus sollicités à la course sont ici exposés. Ces exercices sont idéaux pour prévenir les blessures et améliorer vos performances.

 

Outils éducatifs

 

Renforcement tronc (base)

Les exercices de contrôle musculaire des muscles profonds du tronc font partie intégrante des programmes de réhabilitation des problèmes lombaires et pelviens du coureur. Ces exercices peuvent être couplés à du travail sur ballon, lequel stimulera également votre proprioception.

 

 

Exercices de renforcement

Renforcement tronc (avancé)

 

Les exercices de contrôle musculaire des muscles abdomino-lombaires sont essentiels à une bonne stabilisation du tronc. Stuart McGill a popularisé et affiné la manière de faire ces exercices qu’il appelle « The Big Three ». Ces exercices peuvent être couplés à du travail sur ballon, lequel stimulera en plus votre proprioception.

 

 

 

Exercices de renforcement

Renforcement fessier

 

La force, l’endurance et le contrôle moteur des fessiers sont de plus en plus définis comme éléments essentiels à la prévention des blessures des genoux. Ces exercices sont fondamentaux dans la réhabilitation des syndromes fémoro-patellaires et des syndromes de la bandelette ilio-tibiale.

 

Renforcement Ischio-jambiers

 

Voici une série d'exercices idéale pour le traitement de la tendinopathie proximale des ischions. Aussi appelée tendinite de la fesse, cette pathologie est caractérisée chez la coureuse (plus fréquent que chez le coureur) par une douleur assez bien localisée juste sous le pli de la fesse.

 

Renforcement genou

 

Voici l'exercice de choix pour le traitement des tendinopathies rotuliennes (aussi appelées tendinites ou tendinoses patellaires). Une progression en difficulté est aussi proposée pour augmenter l'exigence ou rendre l'exercice plus fonctionnel. Cet exercice peut aussi être pratiqué pour le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, le syndrome fémoro-patellaire, ainsi que certains problèmes de hanche et de bas de dos.

 

Exercices de renforcement

Renforcement jambe-cheville

 

Voici l'exercice de choix pour le traitement des tendinopathies achiléennes (aussi appelées tendinite ou tendinose d'Achille). Cet exercice excentrique pourra être pratiqué 2 fois par jour, 3 séries de 20 à 40 répétitions. Une progression en difficulté est aussi proposée pour augmenter l'exigence ou rendre l'exercice plus fonctionnel. Cet exercice peut aussi être pratiqué pour les périostites / shin splint, les tendinopathies des péroniers et du tendon du tibial postérieur et les fasciapathies plantaires (fasciite).

 

Exercices de renforcement

Renforcement pied

 

Cet exercice permet de renforcer les muscles intrinsèques du pied (les petits muscles dans le pied et ceux en-dessous du pied). Ces exercices sont excellents pour supporter activement l'affaissement des pieds hypermobiles. Ils sont aussi un bon outil dans le traitement des fasciapathies plantaires (aussi appelées fasciites ou aponévrosites plantaires). Une autre bonne utilité de ce type d'exercice est de stimuler la musculature endormie et affaiblie par l'utilisation d'orthèses plantaires ou de chaussures traditionnelles absorbantes et rigides et à talon surélevé. Intégrez-les donc dans une transition vers le minimalisme ou le sevrage d'une orthèse.

 

Exercices de renforcement