Retourner à la liste

POLICE-CANAI

 

 

Nouvel acronyme pour les traumatismes!

 

L’entorse aiguë, le claquage musculaire et la contusion ont en commun d’apparaitre soudainement. Les acronymes pour nous aider à retenir l’approche thérapeutique à suivre ont été nombreux, passant de ICE, à RICE, puis à PRICE et finalement, il y a quelques années, à l’acronyme POLICE, présenté par Bleakley en 2012. Mais est-ce suffisant? Voici la dernière version : « La police poursuit les canailles »

 

Traitement de la blessure aiguë : POLICE-CANAI

 

Initialement, on protège (P) la structure par une réduction des stresseurs et on réduit la marche, la mise en charge sur le membre atteint ou encore, le mouvement du muscle blessé. L’application de glace (I) pour réduire le saignement, l’élévation (E) de la jambe et un taping ou bandage compressif (C) pour minimiser le gonflement sont aussi des pratiques thérapeutiques utilisées sur le court terme. Selon le grade de l’entorse ou du claquage, vous pourrez retourner plus ou moins vite à vos activités. Une mise en charge progressive, suivie d’une augmentation graduelle de vos activités habituelles (OL), stimulera la bonne guérison de vos tissus atteints, tout cela en évitant une augmentation des douleurs et du gonflement.

 

L’optimisation de la guérison passera aussi par une augmentation du métabolisme tissulaire. Dès le jour 3, il est possible de pratiquer une activité cardio-vasculaire (CA) qui ne stresse pas le tissu atteint. En résumé, du cardio sans douleur, jusqu’à 2 fois par jour, d’une durée de 20 minutes. Optimiser les mécanismes de guérison veut aussi dire ne pas nuire au processus intrinsèque de cicatrisation. Pour cette raison, il est essentiel de ne pas utiliser de modalités anti-inflammatoires (NAI) telles que l’Ibuprophen, le Voltaren, et le Naproxen, en vente libre ou en prescription!

 

POLICE-CANAI

P  = Protection (s’assurer de ne pas provoquer de la douleur les quelques premiers jours)

O L = Optimal Loading (Bien quantifier son stress mécanique en intégrant rapidement de la mise en charge et du mouvement sans douleur)

I = Ice (Appliquer un sac de glace 15 minutes chaque 1 à 2 heures, au cours des 2 à 3 premiers jours)

C = Compression (appliquer un bandage élastique ou idéalement un taping compressif pour réduire le gonflement initial) 

E = Elevation (Soulever le membre atteint aussi souvent que possible pour qu’il soit plus haute que le cœur)

C A= Cardio-vascular Activity (dès le troisième jour, dans le but d’accélérer la guérison, il est souhaitable que votre tissu endommagé soit vascularisé et que son métabolisme soit augmenté)

N A I = No Anti-Inflammatory (Éviter les anti-inflammatoires qui ralentissent la guérison des tissus endommagés)

 

Finis les protocoles rigides qui dictaient un repos prolongé et une indication de temps pour le retour au sport. En 2017, on écoute les patients, on suit leurs symptômes, on progresse en fonction de la réponse de l’individu au stress mécanique et surtout on supporte la nature dans son processus d’adaptation/cicatrisation tissulaire plutôt que de lui nuire!

 

Bonne réadaptation!

 

Blaise Dubois