Retourner à la liste

Plus d’absorption pour mieux performer?

English follows Sigue en español Une étude de Tun...

Une étude de Tung et al, « A test of the metabolic cost of cushioning hypothesis during unshod and shod running » a récemment été publiée dans Applied Sciences

 

Résumé 

Les auteurs ont attaché des épaisseurs de 10 et 20 mm de foam utilisé dans les chaussures de course sur la bande de roulement d'un tapis roulant. Douze coureurs utilisant une attaque mi-pied, et ayant une expérience minimale de course pieds nus ou en chaussures minimalistes ont couru pieds nus dans chacune de ces conditions. Ils ont aussi couru pieds nus et avec des chaussures absorbantes légères sur un tapis roulant standard. En comparaison avec la course pieds nus sur le tapis normal, courir pieds nus sur 10mm de foam a requis 1,63% ± 0,67% moins de puissance métabolique, mais la surface de 20mm n'avait aucun effet significatif. La course avec et sans souliers sur le tapis normal n'a pas montré de différence, probablement puisque les effets bénéfiques de l'absorption ont contrebalancé l'effet négatif du poids de la chaussure. Conclusion: En moyenne, l'absorption dans la chaussure et dans la surface réduisent le coût métabolique requis lors de la course à vitesse sous-maximale. 

 

Opinion 

Cette étude n’avais pas encore été publiée mais nous la connaissions depuis plusieurs mois puisque présenté en poster dans un congrès. Les résultats vont dans le même sens que l’autre étude de l’équipe de Dr Kram de l’Université du Colorado qui avait montré qu’un peu d’absorbant dans la chaussure (chaussure minimaliste de cote TRC de 70% réduisait la consommation d'O2 de 8 coureurs "attaqueur mi-pied" (sur 12 testés) comparé au pied nu. Ce qui est intéressant avec cette étude c’est le fait d’avoir enlevé la contrainte de la chaussure (l’effet de masse et l’interférence avec les sensations au sol) pour tenter d’isoler l’effet d'absorption.

 

Voici quelques points bien intéressants :

 

  • La réponse était très individuelle. Sur la surface absorbante de 20mm, 5 sujets était moins économiques tandis que 7 l’étaient plus que lors des essais sur tapis rigide sans foam absorbant.
  • Si l’on regarde la moyenne des sujets, la condition la plus économique était le pied nu sur un tapis avec peu d’absorption (10mm… une épaisseur similaire aux chaussures de compétition TRÈS minimalistes)
  • La majorité des coureurs deviennent moins économiques avec plus d’absorption sur le tapis (20mm) comparé à 10mm… même si cette absorption n’est pas dans la chaussure (avec l’effet de masse qu’on y connaît). Serait-ce encore moins économique avec 30mm? (La norme en chaussure de course à pied – 85% des chaussures vendues)
  • La chaussure (même minimaliste à 70% de cote TRC – Nike Free 3.0) était la condition la moins économique (significativement moins que le pied nu sur le tapis avec foam de 10mm). De plus elle réduit significativement la cadence et le temps de contact au sol. Son drop de  4mm, son absorption de 21mm au talon, son poids de 211g (7.4oz) ou simplement son interférence en seraient-ils la cause?
  • Les limites de l’étude : Validité externe (applicabilité à l’ensemble de la population) limitée par le fait que juste des "attaqueurs mi-pied" aient été choisis (moins de 10% des coureurs); Que 2 épaisseurs de foam ont été testés (malgré le fait que la majorité des chaussures de jogging sur le marché ont autour de 30mm d’épaisseur).

 

Conclusion

L’étude est bien intéressante mais il reste encore bien du travail pour déterminer les conditions idéales à une consommation d’O2 optimale et à l’amélioration de la performance. Il s’agit ici d’une petite étude expérimentale de 12 sujets. Petite critique personnelle : Dr Kram est une sommité dans le domaine de la physiologie du coureur et nous ne doutons pas de son intégrité. Nous sommes tout de même chatouillés qu’il soit un consultant payé par Nike!