Retourner à la liste

La G2G (1 de 2)

Il y a 3 ans, afin de réunir suffisamment de commanditaires pour partir au Marathon des Sables, j’ai commencé à écrire un petit éditorial intitulé « Et si la course à pied n’était que rencontre ? ».

 

 

 

Cette première expérience de course d’ultra distance en étapes et en autosuffisance m’a ravie, mais je rêve d’une organisation à échelle plus humaine, plus familiale et où les différentes nationalités seraient plus  présentes. Petites recherches sur internet, quelques échanges avec des personnes plus expérimentées, et voilà mon cœur penche pour le Grand to Grand Ultra (G2G). Et si j’écrivais la suite de ce premier édito ?

 

Le G2G est une course qui n’a alors que 4 années d’existence, mais je tombe sous le charme de cette promesse d’aventure, de découvertes et d’échanges que Collin et Tess Geddes mettent à l’honneur.

 

 

C’est parti pour 6 mois de préparation physique, du matériel obligatoire en passant par la gestion de l’entrainement et des blessures, le tannage des pieds,  ainsi que l’optimisation de mon  alimentation.

 

Merci à Say (interlocuteur référent Français privilégié), à Hélène Pinte, Albane Gallet, M le Docteur Marc Normand, Quentin Charbonnier, Myriam, Charles Moreau, Aurélien Maurice  pour leur attention et suivi.

 

Fin août, j’apprends qu’Emilie Lecomte sera de la partie, bénéficiant du forfait d’un athlète élite de L’ ITRA (International Trail Running Association).

 

Le 19 septembre, je m’envole pour Las Vegas, puis 4 heures de route me permettront de déjà faire connaissance avec Sylvie, Canadienne d’Ottawa et Emilie Lecomte. Je vous reparlerai de chacune d’elles en détails.

 

 

 

Avant la course, Émile, Suzanne (une accompagnatrice en montagne de New York) et moi allons partager une « Cabine » à l’extérieur de Kanab (cabine de luxe !).

Une grande partie de la réussite de cette aventure se jouera là. Nous sommes loin de l’agitation et en profitons pour échanger sur l’entrainement, l’alimentation, la gestion des blessures.

 

 

Nous cuisinons nos repas avec soins et préparons méticuleusement nos sacs reconditionnants, en pesant chaque portion de nourriture tels des barons de la drogue dosant au milligramme leur sachet.

 

 

Tous les jours, et ce malgré la pluie qui surprend même les autochtones, nous faisons une petite sortie de course à pied en nous inspirant, chacune à notre allure, du programme d’Emilie.

 

Emilie :

Cette jeune femme de 36 ans a déjà vécu plusieurs vies ! Adolescente, pas particulièrement sportive, elle excelle d’abord en tant que working girl côté commercial puis découvre les raids multisports et le trail en 2008. Elle gagne la Diagonale des Fous en 2009 : c’est sa première participation ! Les records et les performances s’enchainent (Tor des Géants, GR20, etc.) mais le surentraînement la guette et cette dernière saison, elle est forcée de s’arrêter 3 mois pour une fracture de fatigue métatarsienne. Sa participation décidée à la dernière minute est plus une occasion de peaufiner sa préparation en vue d’un retour en force. Durant le G2G, elle bataillera avec les 2 premiers hommes, faute de concurrence féminine suffisamment incisive!

 

 

Son retour est ultra planifié : entrainement, musculation, séances de récupération, alimentation. Elle est perfectionniste jusque dans les moindres détails. Tout ce qui peut optimiser ses performances est pensé, jaugé, et rigoureusement suivi. Je découvrirai avec elle une alimentation basée essentiellement sur les protéines végétales, les  «super-aliments», la consommation de graines germées, crues, etc. Ce sera aussi rigolo de la confronter à celle de Lisa Smith un peu plus tard dans l’aventure, qui elle suit le High fat, Low Carb diet. Chacune d’entre elles ayant trouvé sa vérité en termes d’alimentation, en vue de l’optimisation de leur performance.

 

Sylvie :

Cette femme d’Ottawa, a une histoire incroyable : renversée par une voiture il y a 4 ans, entre la vie et la mort pendant 4 jours et suite à 4 mois d’hospitalisation, elle va surmonter une convalescence longue et douloureuse pour se présenter ce 25 septembre 2016 sur la ligne de départ du G2G. Toujours souriante, positive, patiente, son chemin parcouru force le respect.

 

 

Vendredi 23, c’est le contrôle des sacs : verdict : 7kg800 sans l’eau. Le samedi 24, nous partons en autobus d’écoliers, puis en 4x4 vers la ligne de départ : le RIM du Grand Canyon.

 

 

La vue est à couper le souffle ! Vincent  (Monsieur Trails Toes : http://www.trailtoes.com) nous recommandera de nous asseoir au bord de la falaise et d’écouter le silence. C’est chose faite : je prends la mesure de la grandeur et de la puissance des espaces que je vais traverser, et de la puissance des espaces que je vais traverser, et des longs moments de solitudes à venir.

 

 

 

Je fais aussi la connaissance des  7 autres personnes qui partageront ma tente au cours des 7 prochains jours :

Lisa Smith Batchen en fait partie !

 

 

Je lui redemande à deux fois son nom ! J’ai relu Born to Run au cours des 2 derniers mois, est-ce bien la Lisa Smith dont parle Christopher McDougall dans son livre ? J’ose lui demander ! J’explique aux 3 autres Français présents que nous sommes face à une légende, à la femme la plus déterminée, la plus forte et la plus efficace en ultra-distance. Son palmarès parle pour elle, je vous laisse l’apprécier ici.

 

Elle n’en parlera jamais pendant la semaine ou répondra de façon évasive quand certaines personnes ne la connaissant pas lui demanderont par exemple : «Tu as déjà fait la bad Water ?» «Oui, 9 fois…»

Elle s’est décidée à venir il y a 7 jours et a bouclé son sac en 2 heures. C’est le plus lourd du peloton, mais elle envisage de faire la course à l’arrière pour s’entrainer avec son ami Vincent Antunez (ancien médecin dans l’armée américaine, aujourd’hui médecin dans le civil qui a une expérience folle des courses de déserts.) Vincent est le créateur de Trail Toes et il fournira à chaque participant un kit de soin médical pour les pieds. Généreux, charismatique, drôle, rassurant, Vincent sera un peu le sage, le penseur… et surtout le ronfleur de la tente !

 

 

Notre tente sera aussi constituée de Peter Sexton du Pays de Galle, avec qui je vais passer pas mal de temps sur les 2 dernières étapes, de Emilie (nous sommes désormais inséparables. Sauf pendant les épreuves évidemment !) Sébastien Nain, Jean Michel Loiseau, et Sheridan qui arrêtera sa course le 2ème jour)

 

Florence Morisseau