Retourner à la liste

L’hypermédicalisation

 

 

Mon fils de 14 ans n’a pas vraiment de problème sérieux, mais en tant que mère consciencieuse et perfectionniste, je suis allée à sa rencontre médicale annuelle.

 

Après discussion des inconforts lombaires qu’il présente assis à l’école et lorsque qu’il joue aux jeux vidéo, notre médecin nous a référé en physiothérapie et en podiatrie en cas où ses pieds plats seraient la cause de ses douleurs. Chez le podiatre, ça n’a pas été très compliqué. Après 2 rencontres, où il y a eu analyse et empreinte des pieds, mon fils s’est fait faire une paire d’orthèses qui corrige ses pieds plats… à condition de les porter tout le temps bien sûr. Avec le physiothérapeute, on a eu 12 rencontres pour des  séances « d’électro choc ». Comme ça ne marchait pas, on est allé 3 fois chez l’acupuncteur, 5 fois chez l’homéopathe, 2 fois chez le massothérapeute et 4 fois chez l’ostéopathe, pour finalement aller voir un chiropraticien. Avec des radiographies on a enfin trouvé pourquoi il avait mal au dos. Sa colonne est croche et en plus il a une jambe plus longue que l’autre.

 

Depuis, on va voir le chiro 1 fois par mois pour réaligner sa colonne et le podiatre a ajusté une de ses orthèses pour équilibrer sa différence de longueur de jambes. Je suis aussi allée chez son dentiste. Après nettoyage, rayon X et évaluation, nous savons qu’il n’a pas de caries, mais ses dents sont un peu croches et deux sont légèrement déchaussées. Nous avons donc eu une référence chez l’orthodontiste qui lui a mis des broches pour une durée de 3 ans et chez le parodontiste qui lui a recouvert de gencive neuve les 2 dents découvertes. Tous ces traitements l’on rendu un peu anxieux et en plus ses collègues de classe l’appelle « ironman » à cause de ses broches et de ses lunettes un peu épaisses. On a consulté l’aide psychologique de l’école qui nous a référé à un pédopsychologue. On trouve que cela l’a aidé puisqu’il ne se plaint plus de ses broches. On a tout de même vu l’optométriste pour commander des verres de contact. C’est moins pratique, mais c’est quand même plus beau.

 

Ha oui ! Parlant de beauté, il prend aussi des antibiotiques contre l’acné, prescrit par le dermatologue. Ce n’est pas qu’il en avait beaucoup, mais l’apparence c’est très important pour lui. Il commence d’ailleurs à prendre des suppléments de protéine pour gonfler ses muscles. Et le conseiller n’est pas n’importe qui, c’est un naturopathe. Bilan annuel : un peu d’irradiation, 12 000$ dépensé, 95h de consultation et d’attente et une douleur lombaire qui est encore là. Mon fils ne sait pas encore ce qu’il veut faire dans la vie, mais le domaine de la santé l’intéresse :)

 

Que dirais-tu de kinésiologue, spécialiste de la santé par l’activité physique ?