Retourner à la liste

Hydratation 4 de 4 : Et après… on fait quoi?

Dr. Tim Noakes est un scientifique de renom bien connu dans la communauté pour ses publications sur le sujet de l’hydratation dans les sports d’endurance. Il est actuellement LA référence sur le sujet de l’hyponatrémie. Plusieurs coureurs le connaissent comme auteur de la bible en course à pied « Lore of Running ». Voici la dernière des 4 parties tirées de son dernier livre « Waterlogged, The Serious Problem of Overhydration in Endurance Sports ».

 

 

Attention de poser le bon diagnostic afin que le plan de traitement soit non pas inapproprié, mais bien le plus efficace possible.

 

  • Un diagnostic de coup de chaleur doit être posé seulement si le patient présente une altération claire de ses fonctions mentales (confusion ou perte de conscience) ET une température corporelle (rectale) >41˚C ET une réponse positive au traitement qu'est un refroidissement du corps.
  • La façon la plus efficace de refroidir la température d'un patient en coup de chaleur est de le plonger dans de l'eau glacée pendant 20 à 30 minutes.
  • Les symptômes typiques de l'hyponatrémie induite par l'exercice sont, habituellement en ordre d'apparition: performance physique réduite, nausées et vomissements, céphalées, niveau de conscience altéré, convulsions.
  • La cause la plus commune d'effondrement à l'arrivée d'une épreuve chez les athlètes est l'hypotension posturale associée à l'exercice.
  • La déshydratation et le déficit en sodium ne causent pas l'hypotension posturale associée à l'exercice
  • Le traitement pour l'hypotension associée à l'exercice consiste à élever la partie du lit où reposent les pieds du patient.

 

En conclusion, les coureurs plus lents courent à moindre intensité, suent moins, ont des températures corporelles plus basses… mais se font recommander de boire plus, ont plus d’opportunité de boire durant leurs épreuves et… boivent plus… parfois trop.

 

ATTENTION ! C’était le dernier billet de cette série de 4 sur l’hydratation dans les sports d’endurance. Des conclusions qui bouleverseront encore une fois des dogmes bien installés… qui ont besoin d’être confrontés pour évoluer ! P.S. N’oubliez pas de vous procurer le livre « Waterlogged, The Serious Problem of Overhydration in Endurance Sports » de Tim Noakes… plein d’autres secrets y sont cachés… bonne lecture!