Retourner à la liste

Attention, minimalisme dangereux!

Les médias s’en sont donné à cœur joie dans le dernier mois. RedOrbitDaily MailHuffington PostNY TimesThe Stochastic ScientistCanoeASO Challenge nous ont TOUS averti avec éclat et sensationnalisme que le minimalisme blessait et qu’il était dangereux… en faisant référence à une nouvelle étude de Dr Sarah Ridge, Foot Bone Marrow Edema after 10-Week Transition to Minimalist Running Shoes. Bon, soyons sérieux et plus rigoureux que ces médias de masse et analysons cette étude.

 

Il s’agit d’une relativement bonne étude scientifique (malgré quelques biais) publiée en janvier 2013.

 

Un protocole très simple :

 

  • 19 coureurs récréatifs d’expérience utilisant des chaussures traditionnelles, ont eu une résonance magnétique, pour objectiver les blessures osseuses des pieds, avant et après une transition de 10 semaines vers du minimalisme extrême (les fameux Vibram FiveFingers – cote TRC de 90%).
  • Ce groupe a été comparé à un groupe contrôle de 17 coureurs qui ont gardé leurs chaussures traditionnelles.
  • Les résultats ont été plus que prévisibles. Les coureurs qui ont fait cette transition rapide vers le minimalisme ont eu significativement plus de réaction (oedème ) osseuse aux pieds, traduisant d’un stress trop important.

 

Les conclusions des auteurs ont donc été, avec raison, les suivantes :

 

  • Les coureurs intéressés à faire la transition vers les chaussures de course minimalistes comme les FiveFingers devraient faire leur transition de façon très lente et graduelle pour éviter toutes blessures potentielles du pied.

 

Cette conclusion est en accord avec les résultats de leur étude et le reste de la littérature publiée sur le sujet. Si le protocole avait été différent, d’autres conclusions auraient pu être tirées comme : « les coureurs minimalistes intéressés à faire la transition vers les chaussures de course traditionnelle comme les Asics Nimbus devraient faire leur transition de façon très lente et graduelle pour éviter toutes blessures potentielles au genou et au dos. » :)

 

Les temps de transition avait déjà été étudiés par d’autres auteurs dont Dr Schütte dans une thèse de Doctorat (The Effect of Minimalist Shoe Training on Lower Limb Kinematics and Kinetics in Experienced Shod Runners). Ces données probantes mélangées aux 12 ans d’expérience de prescription de chaussures minimalistes nous ont amené à structurer des temps de transition très conservateurs et extrêmement sécuritaires dans nos recommandations  puisqu’une transition vers le minimalisme est souhaitable, sur du long terme, pour bon nombre de coureurs.