Retourner à la liste
Richard Boudrias

Richard Boudrias

Coureur sur route

Je suis coureur depuis 10 ans. J'ai participé à plusieurs distances, du 5 km au marathon. J'ai participé au marathon de Boston en 2019 grâce à un temps de 3h03 sur cette distance. Je suis devenu entraîneur certifié en course à pied en 2016, j'ai suivi la formation niveau 1 et 2. Depuis, j’ai créé le club de course « Blue Runner » de Mascouche, où j’entraîne près de 50 personnes toutes les sessions, des coureurs de tous les niveaux et tous les âges. Je participe maintenant à des demi Ironman et je tente de repousser mes limites chaque année.

Entrevue

Quelle est ta profession ?

Je suis graphiste, designer web et développeur, je suis pas mal « multi task » dans ce domaine comme un homme à tout faire, mais avec un clavier et une souris :) Je travaille pour une agence depuis 3 ans, je m’occupe du département web en général.

As-tu des enfants?

Oui, deux beaux enfants sportifs de 7 et 9 ans, ma fille Floraly est une future gymnaste et mon garçon Jakob est clairement un joueur de hockey ;)

Que fais-tu dans tes temps libres?

Les mots « temps libres » ne font plus partie de mon vocabulaire. Avec la famille, mon travail, la gestion de mon club de course et puis mon entrainement, je dirais que pendant mes temps libres, j’en profite pour dormir 😊

As-tu un livre préféré de course?

Le premier livre de course que j’ai lu et qui m’a permis de suivre un premier plan fut Courir au bon rythme. Ensuite, j’ai lu plusieurs livres sur la course à pied. Mon préféré est Courir Mieux, présentement je lis celui de La Clinique du Coureur.

Écoutes-tu de la musique en courant? Des podcasts? As-tu une chanson clé associée à la course?

Si je cours sur mon tapis, je vais me mettre une playlist de mashup aléatoire sur YouTube. J’aime bien ne pas avoir les mêmes musiques. Lors de mes sorties le midi, je vais écouter 91,9 sports, une radio sportive que j’aime beaucoup. En général, dehors, je n’écoute pas de musique ; la tranquillité et l’ambiance extérieures me font du bien.

Étais-tu un jeune sportif ou de type plutôt sédentaire?

J’ai toujours fait du sport. Dès le primaire, j’étais dans les équipes sportives de mon école, basket-ball, hand-ball, hockey cosom. Ça s’est poursuivi au secondaire. Ensuite, j’ai joué au hockey sur glace assez intensément.

Quels sont, selon toi, les défis à venir pour le milieu de la course?

Je crois que le défi reste et sera toujours de bien guider les gens qui veulent entreprendre de débuter la course, c’est à partir de là que les gens aiment ou détestent la course, et détestent parce qu’ils sont mal informés. Parce que pour le reste, une fois que les bases sont acquises, le coureur est parti et c’est à lui de choisir ses défis. La technique et les chaussures feront aussi partie de débats infinis.

Raconte-nous ta course préférée à vie.

Oh Boston, que j’ai fait pour la première fois l’an passé. Je n’ai jamais vu autant de monde pendant une course, c’est un party tout le long, jusqu’à ce que ça devienne un peu plus épuisant, mais quand tu tournes le dernier coin de rue pour te rendre à l’arrivée et que tu vois l’arche, les estrades et que tu réalises où tu es. Juste cette partie vaut le coût de s’entrainer à fond pour y retourner. C’est la première fois que j’ai eu les yeux humides à la fin d’une course.

Raconte-nous ta course la plus difficile à vie.

Ouf! Un 30 km au Marathon des érables. C’était le lancement de l’ouverture du club de course la veille, le 5 à 7 avait débordé un petit peu. Je suis partie un peu trop vite et j’ai cassé au 22 km. Pourtant l’entrainement y était, j’imagine le stress de la semaine de l’ouverture du club et le manque de sommeil ont joué pour beaucoup, mais j’ai appris de cette course. Mes marathons, suite à cette course, ont très bien été.

Qu’est-ce qui te surprend encore du milieu de la course?

Les prix exorbitants des événements de course maintenant. J,e les comprends la demande est là, mais c’est souvent exagéré. Je vais souvent encourager les courses dans mon coin qui les organise pour une bonne cause.

Décris-nous ton entraînement préféré?

Mon entrainement favori est les longs intervalles, genre 25 minutes jog + 4 x 1.5km à 4:10 avec 3 minutes récup entre. C’est précis, mais j’aime pousser à bout longtemps.