Retourner à la liste

Coureur en sentier

Coureur dans ma prime jeunesse, j'ai repris le goût à la course grâce à mon frère Bastien qui m'a botté le derrière en avril 2018. Père de 3 merveilleux enfants, je concilie l'entraînement, le travail (enseignant) et la vie familiale grâce à une conjointe esstradinaire. Je communique mon amour pour la course et ses bienfaits sur la santé à mes camarades de travail, mes élèves, mes amis, ma famille et le club de cross-country de mon école secondaire. 

Entrevue

Quelle est ta profession ? 

Enseignant dans un Centre d’éducation pour adultes, j’enseigne les mathématiques niveau FBC (alphabétisation, présecondaire, premier cycle du secondaire) et je fais de l’Intégration Socio-Professionnelle. 

As-tu des enfants ? 

3 enfants et demi (Léonard-2013, Florent-2015 et Alice 2017 le 4e est pour le début septembre) 

Que fais-tu dans tes temps libres 

Connais pas…Non sans blague, nous avons beaucoup de projets : nous avons des poules, un jardin, mon plus vieux suit des cours de guitare et je l’accompagne (je joue depuis 15 ans), nous cuisinons beaucoup. Faire des siestes. Lire. 

Quel est ton émission/série/film préféré ? 

La Vita è bella, Roberto Benigni 

As-tu un livre préféré de course? 

La santé par la course à pied (Fayooooot!) 
Run for your Life du Dr. Mark Cucuzella 

Écoutes-tu de la musique en courant ? Des podcasts? As-tu une chanson clé associée à la course ? 

J’écoute la nature. J’ai de la misère à porter ma montre en courant, je suis incapable de me priver de mes oreilles. 

Étais-tu un jeune sportif ou de type plutôt sédentaire ? 

J’étais un peu tout en étant jeune : sportif, intellectuel, social, artistique, sédentaire, spirituel, etc.. Si j’ai vécu du surménage, c’est à cette époque.  

Quels sont, selon toi, les défis à venir pour le milieu de la course (p. ex. : environnement, dopage, saturation d’événements, etc.)? 

Une grande force et une grande faiblesse du milieu de la course est d’être une communauté tissée serré : on partage beaucoup de valeurs, alors on se soucie les uns des autres et on souhaite avancer ensemble (car ensemble, on va plus loin 😊). Mais la communauté extérieure est solide déconnecté de ses sensations intérieures (physiques, mentales) et extérieures (sociales, environnementales). La jonction entre les 2, sans dénaturer la communauté des coureurEs, est selon moi le plus grand défi du monde de la course. 

 

EXPÉRIENCES DE COURSE  

Décris-nous ton entraînement préféré ?

Je pars à la découverte de nouveaux sentiers, j’en trouve, je me perds, je me retrouve (dans tous les sens du terme!). 

As-tu déjà croisé des animaux sauvages durant l’une de tes courses ? 

Il est plus rare de ne pas en croiser que l’inverse! Chevreuils, renards, écureuils, oiseaux, papillons, insectes, porcs-épics, marmottes, etc.  

 

ENTRAÎNEMENT  

À quoi ressemble une semaine typique d’entraînement pour toi 

« L’entraînement est la priorité des choses secondaires » @SebCornette Alors je n’ai aucune semaine type! Entre aller porter/chercher les enfants, obligations reliées au travail, activités croisées, je tente d’introduire (sans forcer) les séances planifiées selon la semaine de ma progression. 

À quoi ressemble ta phase de récupération postcourse ? 

Cerveza + pas de course pendant ([Nombre de km de la compé]/10 ) jours. 

À quoi ressemble ta diète, comporte-t-elle des particularités ? 

Valse en quatre-temps entre 1-LCHF, 2-Glucides lents (Tim Ferris), 3-Hypotoxique (Seignalet) et 4-On s’en fout 

 

PSYCHOLOGIE DU SPORT  

Où trouves-tu la motivation de t’entraîner ? Quels en sont les bienfaits dans ta vie ? 

Je me suis mis à la course de manière régulière en 2018 grâce à mon frère Bastien. Il m’a lancé le défi de faire le 28 km de l’UTHC et évidemment, de finir avant lui. J’avais déjà fait quelques événements de course à forte densité plusieurs années auparavant (demi-marathon des 2 rives, demi de Montréal) mais je n’appréciais guère l’ambiance. Or, l’histoire de Sébastien Boivin m’a pas mal touché, étant moi-même père. J’ai donc profité de l’occasion pour amasser des fonds contre la SP et tendre vers un meilleur modèle pour ma famille. 

 As-tu un mantra que tu te répètes à la course pour augmenter ta motivation ? 

Depuis quelques semaines, je me suis mis à « Relax and win » et j’apprécie beaucoup. 

Comment gères-tu la déception lorsque tu n’atteins pas tes objectifs ? 

J’ai des objectifs A, B, C et D. Si je n’atteins pas certains objectifs, je me rabats sur ceux que j’ai accomplis et les prochains que mes réussites ET mes échecs me permettent de fixer. 

Comment maintiens-tu un équilibre entre la course, le travail, la famille et la vie sociale ? 

Ma blonde. C’est la meilleure. Je garde en perspective les concepts : je courre pour être en santé et être le meilleure de moi-même. Mais au risque de répéter le petit nain chauve, d’autres besoins sont prioritaires : La santé, le couple, la famille, le travail 

As-tu déjà été ou es-tu inspiré par d’autres athlètes ? 

Rob Krar, Jonathan Walton 

 

SCIENCE DU SPORT  

Bien des coureurs modifient leur entraînement en fonction des recherches. La popularité du jeûne intermittent chez les athlètes en est un récent exemple. Quel est l’impact des nouvelles connaissances sur ton entraînement ? Es-tu du type à « tester » des méthodes plus expérimentales ou à tenir un programme régulier depuis des années ? Donne-nous des exemples ! 

J’espère être au début d’une longue aventure de coureur, mais j’ignorais ignorer autant de choses. Je croyais que le MAF était totalement absurde jusqu’à ce que je l’essaie (2019) et constate ses effets sur moi-même. Même principe pour la cadence à 180 bpm (2019). Même principe pour les chaussures minimalistes(2019) (OK, j’y croyais un peu plus à celle-là, mais j’étais quand même sceptique). J’ai donc été beaucoup plus enclin à tester de nouvelles choses qu’à garder le même programme. Mais ces nouvelles techniques m’ont tellement convaincu que je ne crois pas revenir en arrière. Présentement, j’introduis beaucoup plus de respiration nasale à mes entraînements. 

Que serait-on surpris d’apprendre sur toi ? 

Pas mal de choses, mais j’ai tendance à ne pas révéler ce genre de détails si promptement 😉