Retourner à la liste
Christopher Lévesque-Savard

Christopher Lévesque-Savard

Coureur sur route

Je suis étudiant au Cégep de Matane en technologie de l’électronique industrielle et je suis présentement en 3ème année de mon parcours collégial. Je ne fais que courir, courir et courir encore! Sérieusement, je pratique plusieurs sports autres que la course à pied comme le hockey que je pratique régulièrement presque à l’année. Aussi, l’été, je profite de mes temps libres pour aller faire du trail running dans le merveilleux Parc de la Gaspésie avec mon partenaire de course Éric Lévesque. Également, je suis un adepte de la pêche sportive. 

Entrevue

Quelle est ta profession ? 

Je suis étudiant au Cégep de Matane en Technologie de l’électronique industrielle et je suis présentement en 3ème année de mon parcours collégial. 

Que fais-tu dans tes temps libres ? 

Je ne fais que courir, courir et courir encore !!! Sérieusement, je pratique plusieurs sports autre que la course à pied comme le hockey que je pratique régulièrement presque à l’année. Aussi, l’été je profite de mes temps libres pour aller faire du trail running dans le merveilleux Parc de la Gaspésie avec mon partner de course Éric Lévesque. Également, je suis un adepte de la pêche sportive. 

Quels sont, selon toi, les défis à venir pour le milieu de la course ? 

Selon moi, les défis pour le milieu de la course sont l’environnement car il est encore important aujourd’hui de respecter davantage la nature qui nous entoure. Il existe encore plusieurs événements de course de trail au Québec qui ne respecte pas assez bien la nature mais il y a eu de très beaux progrès au niveau de l’environnement quand même la plupart et c’est parfait comme cela. Il faut davantage faire de la sensibilisation par rapport à l’environnement pendant les événements et prendre les moyens afin de protéger le plus possible notre planète. 

Raconte-nous ta course préférée à vie.  

Pour l’instant, ma course préférée à été le 10km du Marathon de Rimouski que j’ai remporté. Je m’imaginais depuis la première fois que j’ai participé à cette course en 2015 lorsque j’avais 15 ans de gagner cette course. Enfin, en 2019, je l’ai fait avec tant d’efforts mis dans mes entraînements et d’embûches que j’ai dû surmonter pour finalement remporter cette course. D’abord, j’ai débuté la course en 2ème place et j’ai tenter de garder un bon rythme mais j’ai couru à un pace un peu en dessous de mon objectif car je savais que rendu au demi-tour du 10km, le vent allait être de face. Rendu au demi-tour du 10km, j’ai eu pris mon courage à deux mains et j’ai décider de prendre les devants malgré le vent de face. Ensuite, les 5km restant, j’ai gardé mon calme et ma concentration et j’ai puisé dans mes réserves pour garder la distance avec celui derrière moi. Les 2 derniers km ont été tellement exceptionnelle car je savais que je finirais premier et quenfin j’allais réaliser ce que j’espérais depuis 5 ans et je me sentais chanceux à ce moment de pratiquer ce merveilleux sport qu’est la course à pied. 

Tu fais un podium dans une course, comment célèbres-tu ? 

Je vais dans un Tim Hortons le plus près et je me prends un grand cappucino glacé !!! 

À quoi ressemble une semaine typique d’entraînement pour toi ? 

6 à 7 sorties par semaine qui inclut : 2 intervalles par semaine (1 intervalle plus rapide et court et 1 intervalle moins rapide et plus long). Aussi, je me fais 1 longue sortie le week-end.  

À quoi ressemble ta diète, comporte-t-elle des particularités ? 

Je ne bois pas du tout d’alcool et ni de boissons gazeuses. Mais je ne peux pas m’empêcher de déguster un dessert de temps en temps !  

Où trouves-tu la motivation de t’entraîner ? Quels en sont les bienfaits dans ta vie ? 

Je trouve la motivation de m’entraîner grâce aux compétitions car je veux performer au meilleur de moi-même à chaque course et de m’améliorer le plus possible. D’ailleurs, les bienfaits que la course à pied apporte à ma vie sont ma concentration qui est augmenté pour suivre et faire mes cours de cégep, ma santé mentale est excellente et physiquement aussi. Également, l’entraînement de course m’apporte de rencontrer d’extraordinaires personnes qui sont passionées eux aussi par la course et qui deviennent des bons amis.